FLORIDE, TERRE D’ACCUEIL DES STUDIO GANGSTA ?

En hip-hop, les Studio Gangsta sont nombreux. La Fouine, Booba, Rhoff en sont les représentants français. De l’autre côté de l’Atlantique, du côté de la Floride plus précisément, on peut retrouver des Vanilla Ice ou Rick Ross qui ont joué les « durs » durant leur carrière sans avoir pour autant vécu ce qu’ils racontent dans leurs textes.

Et pourtant, derrière cette apparence se cache de petits escrocs qui amassent les millions comme Curry enfile les perles à 9 mètres.

Et cette attitude, on peut la retrouver chez de nombreux joueurs NBA qui ont mentis à tout le monde : fans, équipiers, dirigeants…seul leur compte en banque dit la vérité.

Nous avons retrouvé la trace de cinq joueurs NBA, américains, qui sont tous passés par le soleil chaud et désertique de l’Arizona durant leur longue carrière pour terminer sous la chaleur tropicale floridienne comme second couteau.

Top 5 des loosers-braqueurs de banque.

fromkingtodonkey
1. Joe Johnson.

Sur 16 années NBA, « Easy Joe » a récolté pas moins de 174 millions de dollars. Multiple All-star, il n’a jamais réussi à atteindre ce que plusieurs franchises attendaient de lui : gagner un titre NBA. Résultat, JJ a empoché les millions et a raflé le jackpot à Brooklyn où il n’a finalement servi qu’à vendre des maillots floqués du numéro 7. Il y a quelques jours, il s’est engagé avec Miami, histoire de passer en second couteau. Moins tranchant, il a forcément dû lâcher quelques dollars mais il lâche surtout la pression qu’il subissait depuis son départ de Phoenix en 2005. Il est, et de loin, notre number one des Studio Gangsta.

2. Amar’e Stoudemire.

Ancien équipier de Johnson à Phoenix, il a lui aussi choisi de rejoindre Miami cette saison après avoir braqué la banque de New York pendant cinq ans. Le Stoud était censé cassé la baraque à NY et les ramener vers les sommets, il n’aura finalement cassé que la tirelire de Big Apple. Retombé dans l’anonymat quasi totale aujourd’hui, à 33 ans, son banquier a déjà vu passer plus de 166 millions de dollars sur son compte.

amare-stoudemire-channing-frye-phoenix-suns3. Shawn Marion.

Troisième de la bande à avoir cotoyer JJ et le Stoud à Phoenix. Marion a passé pas loin de 25000 minutes (second dans l’histoire des Suns) sur le parquet de l’Arizona jusqu’en 2007 s’offrant la saison suivante un contrat de 16 millions de dollars en signant au Heat. Au final, il n’a jamais brillé en Floride et n’y sera resté qu’une saison. Aujourd’hui jeune retraité, après avoir reçus 135 millions de dollars en carrière, « The Matrix » n’a jamais sorti les liasses pour s’acheter un shoot fiable et s’offrir la possibilité de devenir un joueur plus complet encore.

4. Jason Richardson.

Après avoir levé les foules en Californie en remportant trois concours de dunks et avoir ramené Phoenix dans les hauteurs de la conférence ouest, J-Rich avait mis les voiles pour la Floride également, mais chez le voisin ennemi du Heat, Orlando. Avec une saison record de 14 millions de dollars, Richardson n’était plus que l’ombre de lui-même alors qu’il aurait dû guider le Magic en compagnie de D-12. 105 millions de dollars plus tard, il tire sa révérence sans laisser de pourboire.

5. Channing Frye.

Gros shooteur à 3 points chez les Amérindiens, Frye est transféré en 2014 à Orlando où il était censé amener de l’expérience et épauler son cousin, Tobias Harris. Un an et demi plus tard, les deux cousins ont déserté les lieux et Frye réussit le hold-up parfait en empochant 8 millions de dollars sur la saison, record personnel.

A la fin de la journée, ces cinq stars de la balle orange ont gagné assez d’argent pour se payer une bague de champion mais, à l’exception de Marion avec les Mavs, ils ne la gagneront jamais par la sueur du parquet. En attendant, le crew du studio gangsta est parvenu à plumer plusieurs équipes NBA en s’offrant la poule aux oeufs d’or…

CEDRIC MONTULET